Entrevue de Marc Villeneuve, un propriétaire de bateau québécois qui pratique la co-navigation

Voici une entrevue de Marc Villeuneve, propriétaire d’un bateau qui co-navigue. Il nous explique pourquoi il pratique la co-navigation, nous délivre ses conseils et nous racontes ses bons souvenirs.

1/ Pourquoi co-naviguez vous ?

J’ai un voilier et je navigue sérieusement localement dans des régates ou en croisière. Parfois, j’ai le goût de découvrir de nouveaux horizons.La co-navigation est alors la solution idéale. Si elle est bien préparée, elle peut constituer une expérience gagnant-gagnant extraordinaire. Elle permet de découvrir un autre plan d’eau, une autre voilier, avec un skipper qui connaît le plan d’eau ce qui est garant d’une navigation sécuritaire et agréable. En plus, son voilier est adapté aux besoins locaux. 

2/ Racontez-nous votre meilleure expérience  de co-navigation en équipage  ? 

Je l’intitulerais ”Une pierre deux coup”. En effet, en 2016 on décide de faire un échange de voilier avec un couple Français qui possède un petit Surprise 25 sur le Lac Leman. Ils ont donc utilisé mon voilier pendant 2 semaines. J’était présent lors de leur séjour pour les guider et les aider à découvrir les environs de la ville de Québec. Par la suite ce fut leur tour de me recevoir ce qui me permit d’utiliser leur voilier pendant 10 jours sur le Lac Leman; une expérience déjà inoubliable. De plus, j’avais synchronisé mon séjour avec la régate Bol d’Or Mirabeau et, comble de  bonheur, mes démarches avec l’organisation de la régate ont porté fruit. J’ai donc laisser mon Surprise 25 et embarquer sur un Sweden 37 avec ma conjointe pour participer à la ”plus importante régate en eaux intérieurs au monde”. Oui, oui, 530 voiliers sur la ligne de départ et 24 heures de course magnifique avec les Alpes en arrière plan. Un souvenir impérissable!

3/ Quels conseils donneriez aux équipiers et aux propriétaires de voilier qui souhaitent se lancer dans la co-navigation ?

Dans un premier temps développez vos habiletés de voile. Vos hôtes désirent avoir des équipiers avec un minimum de compétences. Planifiez longtemps d’avance votre co-navigation. Au début c’est comme des fiançailles. Pour commencer vous devriez avoir un CV marin à jour pour le partager. C’est un bon point de départ mais cela ne suffit pas. Si ce n’est pas votre première expérience pourquoi ne pas demander une lettre/courriel de référence de la part des skippers précédents. Par la suite, on apprend à se connaître. Aujourd’hui, avec les technologie comme le courriel et Skype il est facile poursuivre la communication à distance. Ce pourrait être la bonne façon de partager les VALEURS qui sont importantes pour vous et de préciser qu’elles seront les OBJECTIFS communs de la co-navigation. Si, en cours de route, vous hésitez et redoutez le ”mariage”, il est probablement temps de se retirer gentiment.

4/ Quels sont vos prochains projets de co-navigation ?  

Que ce soit en régate ou en croisière, l’Europe et la Méditerranée m’attirent beaucoup. Je veut absolument vivre une traversé de l’Atlantique. Plutôt que m’engager dans l’achat et la préparation d’un voilier pour un projet de cette envergure, il m’apparaît évident que la co-navigation est la solution simple et économique. Je souhaiterai donc trouver un propriétaire de bateau qui co-navigue en ma compagnie!
On vit dans une société de consommation et on pense à tord qu’il faut acquérir un bien avec de pratiquer une activité. Cela est faux! Je rencontre souvent de gens qui me disent: ”Un jour je vais acheter un voilier et je vais faire de la voile”. Je répond toujours: ”Ben non, achète pas un voilier. Tu sais même pas quel genre de voile tu veux faire et encore moins quel voilier acheter. Commence IMMÉDIATEMENT par prendre quelques cours et ensuite navigue sur le voilier des autres soit en croisière soit en régate. Tu apprendras beaucoup plus rapidement et par la suite tu pourras possiblement devenir propriétaire.” En plus, la co-navigation permet de développer des amitiés très sincères car on partage une passion commune, la voile.
Un ami à moi, coureur au large professionnel, m’a surpris un jour en me disant: ”Quand on embarque un nouvel équipier, quelque soit son niveau d’expérience, il va toujours nous apprendre une chose nouvelle”. C’est tellement vrai! Je valide cela régulièrement avec mes nouveaux équipiers de régates.

POUR INFORMATION

Le site www.vogavecmoi.com, leader de la co-navigation, met en relation les propriétaires de bateau et équipiers qui souhaitent partager de bons moments de navigation. La co-navigation, c’est une bourse aux équipiers organisée et modernisée qui permet de trouver facilement et rapidement des équipiers ou des bateaux, que l’on a choisi, pour naviguer. Retrouvez plus de 65 000 inscrits sur notre site et tous nos témoignages. Comme nous sommes en démarrage au Québec, l’inscription à une première adhésion est offerte aux 500 premiers Québécois qui nous rejoindrons.

Pour plus d’informations et pour inscription : Flora Charlet, Responsable de la communauté VogAvecMoi au Québec, flora.charlet@vogavecmoi.com, 581 745-8419

ARTICLES COMPLÉMENTAIRES

Découvrez un autre témoignage d’un propriétaire de bateau qui co-navigue : Portrait d’un co-navigateur : Bertrand, propriétaire d’un RM 12,70 en Bretagne, en France

Découvrez le témoignage d’Eileen Germain, une équipière de Trois-Rivières partie co-naviguer en Grèce

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *